Vous ne pouvez pas imaginer l'ampleur et les graves conséquences de jeter des ordures dans la rue

Plusieurs fois, nous commettons l'erreur de croire que le problème des ordures est simplement esthétique. Que quand quelqu'un nous dit "ne jetez pas les ordures dans la rue", il le fait simplement parce que ça a l'air moche.

Mais le problème des ordures dans la rue va bien au-delà de la simple esthétique. Jeter des déchets n'importe où a de graves conséquences.

Selon le ministère de l'Environnement et de l'Espace public du gouvernement de la ville autonome de Buenos Aires, les milliers de kilos de déchets jetés dans la rue année après année sont en grande partie responsables des inondations qui se produisent dans la ville. En plus de générer des taux de contamination élevés.

Déchets et inondations

Dans la ville de Buenos Aires, il y a environ 30000 drains qui font partie du réseau pluvial, un système d'infrastructure complexe développé pour garantir que l'eau de pluie s'écoule dans les conduits souterrains et l'empêcher d'inonder les rues et les avenues de Buenos Aires.

Cependant, lorsque cela se produit, l'eau transporte les déchets qui se trouvent dans la voie publique et c'est ainsi que les déchets finissent par obstruer les éviers et les conduits.

Cela augmente le risque d'inondation dans la ville: plus de déchets dans les rues se traduit par un plus grand risque d'inondation.

C'est pourquoi il y a tellement d'insistance pour que les voisins ne sortent pas les ordures les jours de pluie.

Les principales causes d'obstruction du réseau pluvial sont:

  • Les ordures que les voisins jettent dans la rue.
  • Les feuilles sèches des arbres qui ne sont pas récoltées.
  • Roulements de béton de chantiers de construction.
  • La graisse et les huiles que les restaurants et les stands de nourriture déversent sur la voie publique.
  • Les voitures qui se garent sur les puisards empêchent le camion de débouchage de fonctionner correctement.
  • Les responsables des bâtiments qui nettoient le trottoir sans avoir au préalable ramassé les déchets qui s'y trouvaient.

Ainsi, les porteños qui jettent leurs déchets dans la rue, en plus de salir la ville, polluent également le Río de la Plata et le Riachuelo, qui sont la destination finale des eaux pluviales collectées par le réseau pluvial lors des tempêtes.

Les portiers des bâtiments qui nettoient les trottoirs sans avoir au préalable ramassé les ordures génèrent également des complications, puisque les déchets sont traînés vers les gouttières des rues puis absorbés par les égouts. La situation s'aggrave lorsque le personnel de la Direction générale des pluies ne peut pas débloquer les canalisations car plusieurs voisins garent leur voiture devant eux.

Mais le plus gros inconvénient peut être vu lors des tempêtes et des alertes météorologiques, lorsqu'il est essentiel que le réseau pluvial soit dans son fonctionnement optimal. Si les drains et les tuyaux du réseau sont obstrués par des ordures, l'eau de pluie ne peut pas s'écouler et s'accumule dans les rues de la ville.

Pollution et déchets

La ville de Buenos Aires est traversée par six cours d'eau et par 11 bassins différents. Grâce aux plus de 800 kilomètres de conduits souterrains qui s'étendent sous Buenos Aires, tout ce flux est acheminé vers le Río de la Plata et le Riachuelo.

Mais les déchets sont un problème courant. Par exemple, dans le bassin du fleuve Maldonado, la Direction générale du système pluvial du gouvernement de Buenos Aires récupère plus de 44 000 kilos de déchets par an; Dans le bassin du ruisseau Cildañez et dans le collecteur Larrazabal-Escalada, ce chiffre est de 68 000 kilos par mois.

Les déchets les plus courants sont les bouteilles et les sacs en plastique. Dans le cas de ce dernier, à compter de janvier 2018, la Ville a mis en œuvre la résolution 29/18 qui interdit la livraison gratuite de sacs en plastique de moins de 50 microns dans les supermarchés et les magasins libre-service de la Ville.

Cependant, la volonté personnelle de chacun est essentielle pour véritablement réduire le plastique dans nos villes.

Prendre conscience

Pour tout cela, il est essentiel de comprendre que jeter des ordures dans la rue ne salit pas seulement la ville: il la ruine aussi, pollue ses sources d'eau, et génère de graves problèmes.

C'est aussi simple que de générer moins de déchets et, ce qui est généré, de le jeter dans des paniers ou à la maison.

Pensez-vous qu'il est possible de sensibiliser et d'avoir des villes plus propres et moins polluées?

Recommandé

Le réchauffement climatique: ce qu'il est, comment il nous affecte et ce que nous pouvons faire pour l'inverser
Biodécodage: que signifie chaque maladie?
Quels sont les codes sacrés et comment pouvez-vous les utiliser pour atteindre vos objectifs